L’année déchaînée de Jérémy Dubé ( Rocambolesques vacances )

Merci à 

Quatrième de couverture

Jérémy Dubé rêve d’être admis au programme sports-études en soccer. Mais avec son trouble de déficit de l’attention et tous les obstacles qui se mettent en travers de sa route, arrivera-t-il à obtenir la moyenne de 70% nécessaire pour y être admis? Avec ses amis Justin et Nathan, il en verra de toutes les couleurs pendant sa dernière année d’école primaire. Soccer, études, défis et rigolade sont au rendez-vous. Cependant, Dylan et son «suiveux» Eddy sont aussi de la partie pour leur empoisonner la vie…

L’été s’annonce ardu et mouvementé pour Jérémy, qui essaie de composer avec les cours de rattrapage, son engagement envers son jumeau Malek, les matchs de soccer, le nouveau voisin qui semble bien mystérieux et une mauvaise nouvelle qui bouleverse toute la famille…

L’avis de Dylan

Dylan aime les livres de gars, avec L’année déchainé de Jérémy Dubé, il a trouvé plusieurs points importants qui lui ont permis de rester accroché ! Du soccer, des gars, des filles, des chicanes de gars, tout lui a plu ! la seule chose négative qu’il m’a dite, c’est qu’il y avait des gros mots dans l’histoire 😛

Son personnage préféré est sans aucun doute Jérémy qui lui a rappelé des bons moments lorsque lui-même jouait au soccer ! En plus, tout comme lui, il est jumeau ! sauf que Dylan lui c’est une sœur qu’il a ! Le personnage qu’il à le moins aimer est son homonyme ! portant le même prénom que lui, il n’a pas apprécié que le Dylan de l’histoire ne soit pas gentil ! 

Les chapitres pas trop longs lui ont permis de lire le livre à chaque fois qu’il avait un petit moment, tout comme sa maman, il aime bien terminer un chapitre avant de refermer son livre !

Pour terminer, il a très hâte que son petit frère soit plus grand pour pouvoir le lui faire lire et partager avec lui sur ce livre !

Pour acheter ce livre :

Vendredi 13 – Le mystère de l’homme-pieuvre

Auteure et illustrateur : Chloé Varin et Mathieu Potvin

Éditeur : Petit homme

Quatrième de couverture

Un chat dans un parc, la nuit. Amnésique, il a tout oublié de son passé. Menacé par une créature terrifiante, il trouve refuge chez Lena. Celle-ci le baptise Vendredi 13 et décide de l’adopter. Les parents de Lena doutent toutefois de ses capacités à s’occuper adéquatement de lui. Pour leur prouver qu’elle est digne de confiance, celle-ci fonde une agence de gardiennage d’animaux. Merguez, le chien saucisse, Joyce, l’écureuil au nez fourré partout, Fidel, l’iguane fugueur, la belle Caprice à la voix de velours: plusieurs personnages colorés entourent le duo d’amis. Mais la créature terrifiante du parc rôde. Qui est-elle? Pourquoi sa route croise-t-elle sans cesse celle de Vendredi 13? D’où vient le jeune chat, qui semble avoir subi de mauvais traitements? Avec sa détermination (et sa maladresse) habituelle, Lena mène l’enquête. Une surprise de taille l’attend!

L’avis de Dylan

Je pense que je ne me trompe pas si je dis que tous les enfants adorent lire des bandes dessinées ! De belles images, des mots pas trop compliqués et de courtes phrases font assurément le bonheur de mes enfants (du moins des trois grands pour l’instant) quand Dylan a reçu Vendredi 13, il en a fait qu’une bouchée ! Pourquoi est-ce que ce fut si long avant d’écrire ma chronique ? et bien parce que monsieur avait prêté son livre et je voulais prendre une belle photo de lui avec sa bande dessinée dans les mains !

« Vendredi 13 » est spécial selon Dylan car c’est un chat qui raconte l’histoire ! Oui oui, un beau minou gris surnommé vendredi 13 par sa nouvelle maitresse ! Les deux ensembles font équipe afin de découvrir qui se cache derrière l’homme-pieuvre, mais ce qui a le plus impressionné Dylan, c’est que les chats se sont mis tous ensemble aussi afin de pourchasser le monstre ! Il a beaucoup aimé aussi les conversations que les animaux ont entre eux, le suspense et l’action !

Dylan a été enchanté par sa lecture, et il m’a dit qu’il savait de source sûre qu’il y aurait une suite ! « Maman ça ne peut pas se terminer comme ça… c’est sûr qu’il va en avoir un deuxième ! » Évidemment il a très hâte de lire la suite !

Merci à 

Pour vous procurer ce livre

La maison des ombres Tome 1 : La rencontre

Auteur: Dan Poblocki

Éditeur : Éditions Scholastic

Mon avis

Tout d’abord j’aimerais mettre l’emphase sur la couverture du livre ! N’est-elle pas magnifique et frissonnante ? Mais ce qui est le plus spécial, c’est qu’en tournant la première page, nous découvrons une jeune fille au visage angélique. De plus, le livre contient quelques images en noir et blanc de certains passages de l’histoire, des images qui donnes elles aussi froid dans le dos ! Ce roman est magnifique malgré son contenu quelque peu épeurant !

« La maison des ombres » est l’histoire de 5 jeunes au passé et au présent différent mais qui au fond ont tous un petit quelque chose en commun ! Ils ont tous été invités au manoir Larkspur pour une raison différente ! Nous avons les 2 jeunes célébrités, la petite orpheline, l’adolescente perturbée et aussi le jeune virtuose ! En se rendant au manoir, ils avaient tous espoir que leur vie change pour le mieux, pouvoir étudier ou même simplement pour y trouver une famille aimante… Malheureusement ce n’est pas vraiment ce qui se passe… En arrivant dans l’énorme maison des choses bizarres se produisent, ils font la rencontre d’enfants aux masques d’animaux qui ne semblent pas être très enclins à les accepter dans leur demeure ! Une course folle pour essayer de repartir survient sans succès, les 5 jeunes ados seront durement mis à l’épreuve et devront comprendre la raison de leur présence en ces lieux ! Réussiront-ils à retrouver la sortie ? Mais surtout y survivront-ils ?

Ce roman est le premier tome mais je ne sais pas combien il y en aura au total ! La finale nous laisse sur notre faim ! Je suis très curieuse de connaître la suite !

Pour terminer, ce petit roman de 215 pages paraît plus léger qu’il ne l’est réellement ! Rebondissement, action et questionnement nous garde en haleine jusqu’à la dernière page ! J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture et à chaque fois que je le refermais, j’avais juste hâte de le rouvrir afin de découvrir ou en étais Marcus, Poppy, Azumi, Dylan et Dash ! J’ai très hâte de découvrir la suite et surtout de comprendre ce qui se passe au manoir Larkspur !

Merci à

Pour acheter ce livre :

Affectueusement Père-Noël

Quatrième de couverture

Chers lecteurs, lorsque ma fille avait neuf ans, elle m’a posé une question délicate à propos du père-noël. J’ai eu du mal à lui répondre. Mais ce que je lui ai dit a semblé l’aider. Alors l’année suivante, nous avons diffusé cette réponse en ligne. Ensuite, elle a été publiée dans le New York Times et partagée par des millions de parents. Enfin, plusieurs années plus tard, elle est devenue le coeur de ce récit. Découvrez à votre tour une façon d’aborder honnêtement et en douceur ce qui peut constituer un tournant dans la vie d’un enfant. 

Mon avis

Ce soir, moi et mes cocos avons commencé à rentrer dans la magie de Noël ! Quoi de mieux qu’une histoire du Père-Noël pour bien débuter ?

Tout d’abord j’aimerais dire que ce livre est magnifique, les images sont superbes, les petites enveloppes dans lesquelles sont introduite une petite lettre que Lucie a écrite au Père-Noël, ou bien la réponse de celui-ci a ravi mes petits lecteurs qui en ont lu une chacun leur tour !

Par contre je dois avouer que vers la fin j’ai eu chaud… « Affectueusement père-Noël » est en fait la vérité sur le père-Noël… oui oui, vous avez bien compris, on dit clairement dans l’histoire que maman et papa sont ceux qui font les cadeaux et qui font vivre la magie… Une chance mon petit coco de 5 ans n’a pas vraiment réalisé la portée des mots que je lui ai lus, mais j’ai décelé dans le regard de mes jumeaux le doute… Pour ce qui est de ma grande fille, elle qui n’y croit plus, semblait terrorisée à l’idée que ses frères et sœurs cessent de croire en ce grand homme qui lui à apporter tellement de bonheurs ces dernières années ! A bien y penser, ce n’est pas vraiment une histoire à raconter aux enfants qui croit encore au petit papa-Noël… surtout à ceux qui sont en âge de comprendre ce qu’ils lisent !

Mais bon, J’ai tout de même réussi à sauver la mise en ajoutant à la fin que la maman de Lucie voulait lui expliquer que tant que la magie de Noël règne dans la maison, Père-Noël continuera de remplir leur petit bas de noël ! Donc je crois que je suis clair pour une année de magie encore pour mes jujubes, mais je commence à réaliser que bientôt il ne me restera que mon petit dernier… Je suis de celle qui nourrit la magie, qui en met toujours plus pour épater mes enfants, les lutins font partie de notre quotidien tout au long du mois de décembre et j’y tiendrai mordicus jusqu’à ce que la magie de Noël soit entièrement disparus du cœur de mes petits amours.

Finalement, si j’aurais lue la quatrième de couverture, je ne me serais pas mise les pieds dans les plats… raison de plus pour que à partir ce maintenant j’en tienne compte 😛

 Bref, Ce livre est magnifique, une très belle histoire malgré le fait qu’elle dévoile le grand secret du père-Noël… Le genre d’histoire que l’on raconterait à ses enfants le jour où ils nous poseront cette grande question existentielle : Maman, est-ce que c’est toi le père-Noël ?

Merci à :

Pour acheter ce livre :

C’est la fin du monde !

Auteure : Aimée Verret

Éditeur : Les éditions de Mortagne

Quatrième de couverture

Salut ! Moi, c’est Jenny ! Vous ne me reconnaissez pas ? Pourtant, vous m’avez sûrement déjà vue dans une publicité ou un téléroman… Je suis actrice ! La scène, le petit écran, c’est mon univers.
Mon rêve est de jouer dans les plus grands films hollywoodiens comme mon idole, Emma Watson. Mais, pour y arriver, j’ai encore des croûtes à manger. Alors je fais de l’impro et je participe à toutes les auditions que me déniche mon agente. Si seulement je pouvais éviter d’y croiser Ariane, ma rivale…
Mon dicton dans la vie ? Chaque problème a une solution. Même quand il s’agit des problèmes des autres… Certains diront que je ne me mêle pas de mes affaires. Moi, je dis que je rends service. Quand j’ai appris que le père de ma meilleure amie voulait qu’ils déménagent à Saguenay, j’ai décidé de ne pas rester les bras croisés. Perdre ma best au beau milieu du secondaire ? Jamais ! Ce serait la fin du monde !

L’avis de Lindsay

Et voilà une belle petite chronique (légèrement en retard je l’admets) de ma grande fille Lindsay qui a lut : « C’est la fin du monde »

Je vous ai déjà dit que Lindsay n’était pas ma plus grande liseuse… Mais au moins elle était très fière d’avoir terminé celui-ci (Bon ça lui a pris plus de temps lire un livre que sa sœur qui en lit 3 dans le même laps de temps). D’après ce qu’elle m’a laissé voir, elle a adoré sa lecture !

Voici donc, sa petite chronique :
en fait, Jenny veut régler les problèmes de ses amis, mais au lieu de les régler, cela crée encore plus de chicane ! Comme par exemple, sa meilleure amie doit déménager… Alors elle essaie de trouver un nouveau travail à son père afin qu’elle ne déménage pas, mais au final ça ne fonctionne pas… Par contre, grâce à leur grande amitié, les filles ont réussi à surmonter les problèmes et décident de tout faire pour passer de merveilleux moments avant leur séparation !

« Jenny m’a beaucoup fait penser à l’une de mes amies qui ne se mêlent pas toujours de ses affaires, mais dans le fond, ce livre est un peu comme le vrai vit, on a toujours des problèmes à régler, à l’école, à la maison et il y a toujours une personne qui veut bien faire et essayer de tout arranger et finalement ça fait juste empirer ! »
En plus de tous les petits problèmes, Lindsay a aussi découvert quelques facettes de la célébrité, les plateaux de tournage, les auditions… tout ce qui attire les jeunes ! Selon Lindsay, les textos, les petites improvisations insérées çà et là dans le livre donnent un petit plus à l’histoire !

Pour terminer je vous laisse sur une petite note très positive de ma fille qui m’a dit d’écrire à la fin : « À toutes les jeunes filles de 10.11.12 ans, il faut ABSOLUMENT que vous lisiez ce livre !

Je pense que c’est une note parfaite pour C’est la fin du monde 😉

Merci à :

Pour acheter ce livre :