Les 6 doigts de la main – tome 3

Merci à 

Quatrième de couverture

C’est la fin de la première année d’études supérieures pour la bande d’amis, aujourd’hui éparpillés dans toute la France et ailleurs.

Lorsque leur amitié a débuté, ils étaient à peine sortis de l’enfance.

Désormais, leur adolescence leur semble à des années-lumière…

Que sont-ils devenus ?

La bande est-elle toujours aussi soudée, malgré la distance ?

Ont-ils encore des secrets les uns pour les autres ?

Leur réalité de lycéens, leurs premiers émois amoureux, l’insouciance et les fous rires spontanés entre copains… tout cela est loin derrière eux depuis que le destin a décidé de bousculer cruellement leurs vies.

Maintenant, rien n’est plus comme avant…

Mais l’amitié, la vraie, est plus forte que tout.

Mon avis

J’avais bien hâte de poursuivre les aventures de ces 6 amis inséparables !  Ma lecture m’a beaucoup plu, tout comme le deuxième tome… Par contre, l’auteure nous amène sur un terrain tout à fait différent !

Alie, Léa, Mazo, Solal, Bervely et Louis ont pratiquement tous pris des chemins différents… Le début du livre m’a laissé un peu perplexe, retour en arrière ponctué de moment présent, j’avais un peu de mal à me remettre dedans… Jusqu’à ce que j’arrive au moment où Solal est seul sur la plage et qu’une coureuse inconnue l’aborde ! Solal ouvrira son cœur à cette inconnue et m’aidera à me resituer dans l’histoire. Par contre ce passage m’a littéralement jeter sur le derrière… Un drame est survenu et les 6 amis se retrouveront face à quelque chose de nouveau pour eux, leur amitié sera mise à rude épreuve, mais comme les 6 doigts de la main, il resteront unis face à ce dur épisode de leur vie.

A partir du moment où je suis « rentré » dans l’histoire, j’ai eu beaucoup de mal à refermer le livre… Je voulais tellement savoir ce qui se passerait, si le vent tournerait en leur faveur ! Malgré la grande tristesse que j’ai ressentie en lisant ce troisième tome, j’y ai retrouvé beaucoup d’espoir et d’amour ! Les liens qui unissent ces 6 amis sont plus fort que tout et c’est magnifique !

Il me manque le premier tome pour finaliser cette série et c’est sûr que je vais me le procurer. Je pense que c’est le genre de petite série qui va plaire à Lindsay plus tard, quand elle sera en âge de comprendre certaines choses !

Pour acheter ce livre

Les dragouilles – Les bleues de Mexico

Éditeur : Michel Quintin

Auteur(e) : Maxim Cyr & Karine Gottot

Merci à :

Quatrième de couverture 

Voyage dans le temps en explorant le quartier de Xochimilco, au sud de Mexico. Découvre qui est Frida Kahlo, cette artiste mondialement connue, et fabrique des fanions et des guirlandes en papel picado. Célèbre le jour des Morts et visite une ancienne cité maya.

L’avis de Dylan 

Quand Dylan a reçu son petit livre des Dragouilles je l’ai trouvé vraiment comique ! Il le prenait, l’ouvrait, et le déposait devant lui… Un moment donné, je lui ai demandé qu’est-ce qu’il attendait pour le lire et il m’a répondu : « Maman je suis tellement content d’avoir un Dragouille enfin à moi que j’ai peur de le lire trop vite… J’avoue que je l’ai trouvé adorable ! Sous le sapin, il avait 1 petit dragouille et une bande dessinée de ses mêmes petits personnages préférés bien emballée, je savais moi que ce ne serait pas le seul qu’il aurait mais je ne voulais pas gâcher la surprise évidemment !

Bref, lorsque nous sommes partis pour les vacances, il l’a dégusté dans la voiture, il m’a raconter les blagues, parlé de ces personnages si attachants qu’il aime tant et à la fin il m’a dit : « Finalement maman ce n’est pas grave si je l’ai terminé, parce qu’il est à moi, je vais pouvoir le relire ! » Voilà la raison pour laquelle je ne me lasserai jamais d’acheter des livres à mes enfants ! 

Je vous parle déjà de cette magnifique petite collection dans ma section « mes découvertes jeunesses » mais dans celui-ci les dragouilles se retrouvent à Mexico ! Une histoire sur une artiste peintre, Frida, un défi concocté par le Geek, une recette de trempette et pleins de petites blagues rigolottes on rendu une fois de plus mon grand garçon très heureux !!! Et ce n’est pas tout, en plus de tout cela, les dragouilles rendent mon fils un peu plus intelligent à chaque fois ! 

Alors qu’elle est le fruit le plus intelligent . Il faudra lire les dragouilles pour le savoir : P
Dylan aime beaucoup le cuistot, il trouve qu’il est drôle et qu’il a toujours des bonnes blagues de cuisine ! Mais comme il le dit si bien, il les aime tous car qui n’aime pas les patates ?

Pour acheter ce livre :

 

Le temps des magiciens

Éditeur : Hachette roman

Auteure : Gressida Cowell

Traduit en français par : Valérie Drouet

Merci à :

Quatrième de couverture

Autrefois, il y avait la Magie, et la Magie vivait dans les forêts obscures.

Et puis les Guerriers ont débarqué.

Notre histoire a deux héros : un Magicien et une Guerrière.

Le Magicien, Xar, n’a pas de Magie, et il ferait tout pour en avoir.

La Guerrière, Souhait, possède un objet magique, et elle ferait tout pour le garder.

Xar et Souhait ont toutes les raisons de se détester. Pourtant, ils vont devoir oublier leurs différences pour affronter une créature, endormie depuis la nuit des temps, qui est en train de s’éveiller…

Mon avis

Alors qu’à première vue, ce livre semble fait pour les plus jeunes, je me suis totalement laissé prendre au jeu ! Avec sa couverture magnifique, ses images qui viennent se faufiler ici et là dans le roman et ses personnages loufoques et attachants, le temps des magiciens m’a conquise ! Un beau livre que je prévois de faire lire à Dylan d’ici peu ! 

Le personnage qui m’a le plus fait rire est Judefrouis… personnage secondaire mais tellement originale ! J’ai adoré son langage particulier : ce serait GÉNIAL ! couina Judefrouis. Tu seriez velu comme MOI ! Comment ne pas tomber en amour avec ce petit fou follet ! 

Je crois que ce qui m’a permis de rester accrocher, et de le lire rapidement, c’est grâce aux personnages, aux images mais aussi à ce monde qui est captivant et original ! A part peut-être les prénoms des personnages qui sont pas toujours facile à prononcer et aussi a se rappeler, pour un jeune lecteur de 10-12 ans, je crois qu’il attendrait la suite impatiemment. Dans mon cas, je vais lire la suite parce que je suis curieuse mais aussi parce que ce roman m’a vraiment fait déconnecter ! Le genre de livre qui se lit facilement et rapidement !

Finalement, Le temps des magiciens ne peut définitivement pas plaire à tout le monde, mais pour une fille comme moi qui à garder son cœur d’enfant, qui adore le monde fantastique, les sorciers et les créatures inventées, j’ai bien aimé ma lecture ! Une série qui risque de plaire à mes enfants lorsqu’ils seront un tout petit peu plus grand ! 

Pour acheter ce livre :

Victor et Igor

Auteur : Maxim Cyr

Illustrateur : Maxim Cyr

Éditeur : Michel Quintin

Merci à :

Quatrième de couverture

Victor et Igor sont le résultat d’une expérimentation menée par Ernest et Isaac, des inventeurs spécialisés en robotique et en manipulation génétique. Quand les deux jeunes amis s’improvisent apprentis-scientifiques, il faut s’attendre au pire. Les expériences ratées, les situations cocasses et les conclusions abracadabrantes se succèdent pour le plus grand plaisir de tous.

L’avis de Dylan

Mon grand garçon me surprend de plus en plus à chaque fois que je lui mets un livre entre les mains ! Les Bande dessinées… il n’en fait qu’une bouchée !

Avoir Michel Quintin comme partenaire, c’était comme un rêve qui se réalisait pour Dylan ! Quand je lui ai dit il à crié : Mais Maman, c’est eux qui écrivent les « Dragouilles » Bon ok ils ne les écrivent pas mais il savait que les mots « Michel Quintin » avait rapport avec sa collection préférée… Quel bonheur pour lui de découvrir d’autres livres de cette maison d’édition !!!

Donc, pour vous, avant Noël, Dylan a testé « Victor et Igor » une bande dessinée qui a conquis le cœur de mon petit homme ! Une bande dessinée = 1 point, des jeux vidéo = 5 points, de l’action = 10 points ! Tout pour plaire à Dylan ! Une fois embarqué  dans l’histoire, il n’en est ressorti qu’à la fin. Mais là il veut les autres évidemment ! C’est plaisant de savoir quoi leur acheter quand il s’agit de livres et Dylan doit être mon plus facile parce qu’il aime pas mal tout ce qui touche les gars ! Petite note importante que Dylan voulait absolument que je vous dise, Victor est son personnage préféré… pourquoi ? et bien parce que c’est un robot voyons !

Je pense que les « Dragouilles » ne seront plus le seul coup de coeur de mon coco… Même si ils vont toujours avoir une place spécial dans son coeur, il découvre de nouveaux livres, de nouvelles séries et je suis bien heureuse de le voir prendre le même chemin que sa mère ! La lecture le rend heureux… rien de plus beau à mes yeux 🙂

Pour acheter ce livre :

La maison des ombres Tome 1 : La rencontre

Auteur: Dan Poblocki

Éditeur : Éditions Scholastic

Mon avis

Tout d’abord j’aimerais mettre l’emphase sur la couverture du livre ! N’est-elle pas magnifique et frissonnante ? Mais ce qui est le plus spécial, c’est qu’en tournant la première page, nous découvrons une jeune fille au visage angélique. De plus, le livre contient quelques images en noir et blanc de certains passages de l’histoire, des images qui donnes elles aussi froid dans le dos ! Ce roman est magnifique malgré son contenu quelque peu épeurant !

« La maison des ombres » est l’histoire de 5 jeunes au passé et au présent différent mais qui au fond ont tous un petit quelque chose en commun ! Ils ont tous été invités au manoir Larkspur pour une raison différente ! Nous avons les 2 jeunes célébrités, la petite orpheline, l’adolescente perturbée et aussi le jeune virtuose ! En se rendant au manoir, ils avaient tous espoir que leur vie change pour le mieux, pouvoir étudier ou même simplement pour y trouver une famille aimante… Malheureusement ce n’est pas vraiment ce qui se passe… En arrivant dans l’énorme maison des choses bizarres se produisent, ils font la rencontre d’enfants aux masques d’animaux qui ne semblent pas être très enclins à les accepter dans leur demeure ! Une course folle pour essayer de repartir survient sans succès, les 5 jeunes ados seront durement mis à l’épreuve et devront comprendre la raison de leur présence en ces lieux ! Réussiront-ils à retrouver la sortie ? Mais surtout y survivront-ils ?

Ce roman est le premier tome mais je ne sais pas combien il y en aura au total ! La finale nous laisse sur notre faim ! Je suis très curieuse de connaître la suite !

Pour terminer, ce petit roman de 215 pages paraît plus léger qu’il ne l’est réellement ! Rebondissement, action et questionnement nous garde en haleine jusqu’à la dernière page ! J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture et à chaque fois que je le refermais, j’avais juste hâte de le rouvrir afin de découvrir ou en étais Marcus, Poppy, Azumi, Dylan et Dash ! J’ai très hâte de découvrir la suite et surtout de comprendre ce qui se passe au manoir Larkspur !

Merci à

Pour acheter ce livre :

C’est la fin du monde !

Auteure : Aimée Verret

Éditeur : Les éditions de Mortagne

Quatrième de couverture

Salut ! Moi, c’est Jenny ! Vous ne me reconnaissez pas ? Pourtant, vous m’avez sûrement déjà vue dans une publicité ou un téléroman… Je suis actrice ! La scène, le petit écran, c’est mon univers.
Mon rêve est de jouer dans les plus grands films hollywoodiens comme mon idole, Emma Watson. Mais, pour y arriver, j’ai encore des croûtes à manger. Alors je fais de l’impro et je participe à toutes les auditions que me déniche mon agente. Si seulement je pouvais éviter d’y croiser Ariane, ma rivale…
Mon dicton dans la vie ? Chaque problème a une solution. Même quand il s’agit des problèmes des autres… Certains diront que je ne me mêle pas de mes affaires. Moi, je dis que je rends service. Quand j’ai appris que le père de ma meilleure amie voulait qu’ils déménagent à Saguenay, j’ai décidé de ne pas rester les bras croisés. Perdre ma best au beau milieu du secondaire ? Jamais ! Ce serait la fin du monde !

L’avis de Lindsay

Et voilà une belle petite chronique (légèrement en retard je l’admets) de ma grande fille Lindsay qui a lut : « C’est la fin du monde »

Je vous ai déjà dit que Lindsay n’était pas ma plus grande liseuse… Mais au moins elle était très fière d’avoir terminé celui-ci (Bon ça lui a pris plus de temps lire un livre que sa sœur qui en lit 3 dans le même laps de temps). D’après ce qu’elle m’a laissé voir, elle a adoré sa lecture !

Voici donc, sa petite chronique :
en fait, Jenny veut régler les problèmes de ses amis, mais au lieu de les régler, cela crée encore plus de chicane ! Comme par exemple, sa meilleure amie doit déménager… Alors elle essaie de trouver un nouveau travail à son père afin qu’elle ne déménage pas, mais au final ça ne fonctionne pas… Par contre, grâce à leur grande amitié, les filles ont réussi à surmonter les problèmes et décident de tout faire pour passer de merveilleux moments avant leur séparation !

« Jenny m’a beaucoup fait penser à l’une de mes amies qui ne se mêlent pas toujours de ses affaires, mais dans le fond, ce livre est un peu comme le vrai vit, on a toujours des problèmes à régler, à l’école, à la maison et il y a toujours une personne qui veut bien faire et essayer de tout arranger et finalement ça fait juste empirer ! »
En plus de tous les petits problèmes, Lindsay a aussi découvert quelques facettes de la célébrité, les plateaux de tournage, les auditions… tout ce qui attire les jeunes ! Selon Lindsay, les textos, les petites improvisations insérées çà et là dans le livre donnent un petit plus à l’histoire !

Pour terminer je vous laisse sur une petite note très positive de ma fille qui m’a dit d’écrire à la fin : « À toutes les jeunes filles de 10.11.12 ans, il faut ABSOLUMENT que vous lisiez ce livre !

Je pense que c’est une note parfaite pour C’est la fin du monde 😉

Merci à :

Pour acheter ce livre :

Insolite : Le miroir de Pandore

 

Quatrième de couverture

La vie de Mégane, depuis un moment, était pourtant si tranquille…

L’Halloween approche, et « quelque chose » semble sur le point de se réveiller. Hantée par des cauchemars de plus en plus réels, Mégane se sent graduellement aspirée dans une autre réalité, pareille aux profondeurs de l’enfer. Le miroir antique que son père a posé dans leur appartement semble être mêlé à tout ça… Sinon, pourquoi d’étranges lettres apparaissent-elles parfois dans la glace ? Et d’où viennent les voix que Mégane entend, même éveillée ?

Nicolas tente d’aider son amie à comprendre ce qui lui arrive, mais chaque réponse apporte de nouvelles questions. Surtout qu’il s’est lui-même aventuré dans une quête des plus inquiétantes. Et, quand on s’engage sur deux terrains glissants en même temps, il y a de fortes chances qu’on finisse par tomber… en entraînant les autres.

Ouvrir la boîte de Pandore peut déclencher une multitude d’événements désastreux. Qu’en est-il d’un miroir ?

Mon avis

Je suis une peureuse de nature… le genre qui adore les films d’horreur mais qui crie la plupart du temps 😛 J’en fais des cauchemars pendant des jours… MAIS j’adore les films de peur lol ! Pour ce qui est des livres, c’est pas mal la même affaire ! Comme je lis surtout le soir avant de me coucher, « Le miroir de pandore » m’a fait rêver à des miroirs, à des fantômes et à des esprits.

Dans ce second opus d’Insolite, nous retrouvons Mégane et son ami Nicolas ! Encore une fois Mégane essaie de comprendre son don, ce n’est pas évident d’essayer de le contrôler puisque son don semble la rattraper plus vite que prévue ! Serait-ce la venue d’Halloween qui a réenclencher le processus ? Un miroir ensorcelé, un monde parallèle et des fantômes l’attirent lentement et elle ne peut rien faire pour les en empêcher ! Par chance, son ami Nicolas est là afin de l’aider à comprendre tout ce qui se passe ! Avec son petit côté terre à terre, il continue de me faire sourire et il demeure mon personnage préféré !

Une fois de plus, Monsieur Desbois m’a captivé même si je classe ce livre dans ma section jeunesse ! Comme quoi sa série pourrait plaire à un public jeune autant qu’adulte ! J’aime beaucoup sa plume et sa manière de décrire les lieux et les évènements de ses histoires ! De quoi nous donner quelques frissons dans le dos !

J’ai très hâte de poursuivre ma lecture d’Insolite et même Dylan a hâte de pouvoir les lire, je l’ai quand même averti qu’il pourrait avoir peur alors il a décidé d’attendre encore un peu avant de plonge dans le monde insolite d’Hervé Desbois !

En partenariat avec :

Pour acheter ce livre :

 

La première fois

Quatrième de couverture

Comment savoir si on est prête? Quel effet ça fait avant, pendant, après? Est-ce que c’est normal d’avoir peur et d’avoir hâte en même temps?
Ces derniers temps, Maïka se pose beaucoup de questions. Surtout depuis qu’elle fréquente le beau Philippe… Elle s’interroge sur ses sentiments. Après leur premier baiser, elle a envie d’aller plus loin et elle sait que lui aussi.
Est-ce le bon moment, la bonne personne avec qui partager sa première fois?
Maïka n’est pas la seule à se poser des questions. Autour d’elle ses amis vivent aussi des premières fois, des premières amours, des premiers doutes. Comme sa meilleure amie Chloé qui se demande si c’est normal de ressentir de la jalousie de voir Maïka fréquenter un garçon… Et si Chloé était amoureuse… d’une autre fille?
Heureusement, les deux amies peuvent compter sur Aimée Latendresse, l’excentrique sexologue de l’école pour les aider à aborder leurs premières fois avec un brin d’humour!

Mon avis

Second tome des histoires d’ados de Maïka !  J’avais hâte de voir comment Maïka vivrait cette nouvelle étape de sa vie après ce qui lui était arrivé : le premier baiser, la première fois, la première relation sexuelle. Tant de question pour une si jeune femme !

Quand j’ai commencé ma lecture, j’étais heureuse de retrouver les personnages auxquels je m’étais attaché dans « tout pour plaire ». Malheureusement la santé de madame Latendresse n’est pas à son meilleur, et j’ai eu peur pendant un bout pour elle ! Mais elle est tellement bien entourée, et ça fait chaud au cœur de voir les étudiants aussi proches de cette femme malgré son âge avancé !

Au cours de l’histoire, Maïka ressentira plusieurs émotions face à sa nouvelle relation amoureuse, un premier baiser, des chatouillements dans le bas ventre… est-ce que c’est ça être prête à faire le grand saut ? Elle aurait bien voulu pouvoir se confier à sa meilleure amie mais contre toute attente celle-ci n’est pas très ouverte à l’idée de partager le bonheur de Maïka ! Que se passe-t-il avec son amie de toujours ? Est-ce qu’elle aussi aurait de grands secrets ? Une mise au point entre nos deux BFF sera de mise, mais est ce que la force de leur amitié réussira à calmer les ardeurs ?

Une fois de plus, Madame Peyskens nous démontre que grâce à son métier de sexologue, elle sait mettre le doigt sur plusieurs questionnements que vivent nos jeunes ados ! J’adore sa façon d’écrire, de raconter ses histoires mais surtout, tout le réalisme que comporte ces 2 romans !

Devenir une ado peut faire peur, mais il ne faut surtout pas oublier qu’il y a des gens qualifier et prêt à aider les jeunes à passer au travers cette dure étape de la vie ! Profs, ami(e)s et professionnels seront toujours présents et il est important de ne pas l’oublier ! Je sais que parfois en tant que parents on aimerait bien être aux premières loges dans le parcours de nos enfants, mais de leur côté ce n’est pas toujours réciproque ! Alors c’est rassurant de voir que nos jeunes ne sont pas seuls.

Pour terminer, j’ai beaucoup aimé le second tome, mais j’ai préféré le premier, peut-être parce qu’il m’a laissé sur ma faim un peu :P. En bref, je poursuivrai ma lecture de cette série c’est certain car elle est venu me chercher sur plusieurs points, et elle demeure un coup de cœur !

En partenariat avec :

Pour acheter ce livre :

Tout pour plaire

Quatrième de couverture

TOUTES les filles rêvent de Théo, le capitaine de l’équipe de football de l’école! Et Maïka est prête à TOUT pour lui plaire… À TOUT, vraiment? Lorsque le beau Théo lui demande de se dévêtir devant l’écran, elle hésite. Ira-t-elle trop loin et dépassera-t-elle ses propres limites? Qui pourra l’aider?
Aimée Latendresse, l’excentrique sexologue chargée d’informer les élèves de 3e secondaire sur les ITS-S, la contraception et le port du préservatif a l’habitude de résoudre les situations difficiles. Mais que peut-elle faire si toute l’école est déjà au courant?
Sur le Net, tout se sait. TOUT!

 Mon avis

Quand on est jeune, on veut tous plaire, être cool, se faire aimer, se faire désirer, savoir ce que les autres pensent de nous… Mais malheureusement dans certains cas, certaines personnes font des choses qu’elles ne voulaient pas nécessairement faire de son plein gré dans le seul but de se faire accepter, de se faire apprécier… Parfois aussi, des gens forcent d’autres personnes à faire quelque chose, en lui promettant la lune, en lui disant que si elle fait ça, et bien elle aura plus de chance de voir son rêve se concrétiser, qu’elle sera cool, que ce sera leur petit secret… Et puis arrive le moment où elles se rendent compte qu’elles ont fait une gaffe, qu’elles ont été manipuler… Mais il est déjà trop tard…

Quand j’ai accepté ce partenariat, je savais que je ne le ferais pas lire à ma plus grande… Des histoires de sexualités… personnellement je ne suis pas encore prête ! Mais d’ici 4 ans, je sais que je vais pousser Lindsay à lire ce livre… Pourquoi ? Parce que je veux qu’elle sache que ce qui se passe dans ce roman, se passe partout, que ce n’est pas seulement une histoire pour le fun ! Je veux qu’elle comprenne que ses décisions et ses choix auront toujours des répercussions que ce soit positif ou négatif !

« Tout pour plaire » est sans aucun doute un coup de cœur ! J’ai adoré les personnages : Aimée, la petite vieille qui donne des cours sur la sexualité, son entrain, sa joie de vivre, son humanité envers les jeunes, sa façon d’expliquer aux ados ce que sont les ITSS. Moi-même j’aurais adoré avoir un prof comme ça au secondaire quand fut le temps de parler, condom, sida et tout ce qui vient avec la puberté ! Et que dire de son conjoint, tout l’amour qu’il ressent pour sa femme est indescriptible ! Ensuite il y a Maïka, le personnage principal de l’histoire, et son amie Chloé qui nous démontre qu’une vraie amitié ça se peut ! Malgré leurs différences flagrantes, l’une peut compter sur l’autre et c’est magnifique de voir combien elles sont soudées ! En fait, tous les personnages sont venus me chercher, ce roman est tellement pur et vrai, j’en ai encore la chair de poule juste de vous écrire ses mots.

Je crois que je me répète… je pense que cette phrase-là, je l’ai dit souvent dans mes chroniques ados… Mais ce genre de livre devrait se retrouver dans toutes les bibliothèques des écoles ! Un immense merci à Maryse Peiskens de nous donner des romans pour jeunes ados à la hauteur de ce qui se passe réellement aujourd’hui !

En partenariat avec :

Pour acheter ce livre :

Les 6 doigts de la main – Épisode 2

 

ALIE, LÉA, MARIE-ZOÉ (Mazo pour les intimes), SOLAL, BEVERLY ET LOUIS.

Six amis unis comme les doigts de la main, inséparables.

Six amis qui se disent toujours tout.

Vraiment tout ?…

Quatrième de couverture

Alie rêve à sa « première fois », espérant être tombée sur le bon garçon, attendant le bon moment.

Léa vient en aide à deux jeunes qui ont fui la guerre en Syrie et s’en fait des amis. Ne risque-t-elle pas d’être dépassée par cette histoire ?

Mazo découvre l’amour, et tous les questionnements qui l’accompagnent.

Solal et Soline forment le couple idéal… En apparence ! Pourquoi l’adolescent ne réussit-il pas à s’impliquer vraiment ?

Beverly veut se défaire de son image parfaite. La nouvelle Bev’ fera-t-elle l’unanimité ?

Louis est prêt à tout pour changer d’école et retrouver ses amis. Même à s’humilier au passage ! 

Mon avis

Quand j’ai commencé ce livre, j’avais un peu peur d’être perdu… je n’ai pas lu le premier épisode donc je savais pas trop à quoi m’attendre ! Finalement j’ai été agréablement surprise, j’ai vraiment aimé ma lecture !

Dans ce second épisode, les 6 amis font face aux réalités de la vie d’adolescent, l’amour, la sexualité, les premières fois, la découverte de leurs corps et les fameuses peines d’amour… Chacun à leur façon, il découvre petit à petit les changements qui s’opère en eux à l’arrivée de l’âge adulte, mais aussi ce que c’est le respect, le véritable amour et surtout de savoir connaître ses limites !

L’auteure nous fait découvrir aussi une parcelle de vérité concernant les réfugiés syriens. elle nous démontre toute l’humanité de ses personnages de cette façon ! Mais pourtant, nous découvrirons bien assez vite qu’il n’est pas conseiller de faire confiance aussi rapidement à des gens que nous connaissons très peu ! Une belle leçon qui aidera les jeunes à réaliser qu’il y a toujours des précautions à prendre, même quand on pense que la misère rend les gens inoffensifs !

À chaque chapitre, qu’il soit long ou court, l’auteure change d’interlocuteur, donc, de cette façon, nous suivons les pensées et les sentiments de chacun des personnages ! Par le fait même, nous nous attachons à chacun d’eux et à la fin du livre, on a l’impression de perdre de bons amis ! J’ai d’ailleurs très hâte de lire la suite !

Pour terminer, ce livre conviendra parfaitement aux jeunes ados et aux adultes comme moi qui aiment retourner dans sa jeunesse le temps de quelques pages hihi 😛 ! Même si je n’ai pas lu l’épisode 1 je m’y suis très bien retrouvé grâce aux petites descriptions de chaque personnage au début du livre ! Les 6 doigts de la main est un petit roman rempli de couleur et extrêmement rafraichissant ! La beauté de l’amitié vrai est largement démontré et j’ai trouvé magnifique de constater l’amour et la force qui unis les 6 adolescents ! Vivement l’épisode 3 !

En partenariat avec :

Pour acheter ce livre :